Playlist de la semaine #2

Ça faisait un moment n’est-ce pas?  Mabad.

Bon, en tous cas, on vous transmets nos meilleurs voeux pour cette année 2017, qu’elle soit remplie de bons sons, de voyages, d’inspiration et vous permette de réaliser vos rêves. Nous, on est justement en train de construire le nôtre.

Pour se faire pardonner on a décidé de reprendre comme on avait commencé, en musique. Dans le calme et la bonne vibe, histoire de pas brusquer les angoissés du lundi matin.

On retrouve donc dans cette playlist, une sélection de morceaux tirée des dernières sorties d’albums et venant nous bercer en ce début d’année 2017.

On attend d’ailleurs impatiemment de voir ce que cette nouvelle année nous réserve sur le plan musical. De gros noms sont annoncés comme Kehlani, Drake , Trey Songz ou encore l’artiste anglais Sampha, qu’on a pu entendre sur le dernier album de Solange Knowles. Pour les plus nostalgiques, Chic a annoncé son retour sur le devant de la scène avec l’ironiquement dénommé « It’s About Time » et le groupe TLC devrait célébrer le quinzième anniversaire de leur album « 3D » avec la sortie d’un nouvel album.

En attendant de vous partager tout ça dans de futurs playlists et articles, on vous laisse donc avec notre Playlist #2. N’hésitez pas à partager avec nous vos pépites de 2016 et vos attentes pour cette nouvelle année.

 

A$AP Rocky, nouvelle égérie Dior

Pour la nouvelle campagne automne-hiver 2016-2017, Dior a présenté le célèbre rappeur new-yorkais comme sa nouvelle égérie aux côtés du photographe Larry Clark, du jeune acteur français Rod Paradot et du mannequin Dylan Roques.

Le choix de ces égéries n’est pas anodin, tous incarnent une énergie frondeuse et représentent des « chefs de file d’une vague de créativité contestataire dans la musique, le cinéma, la photographie ou encore la mode ». Tels sont les mots publiés hier par la Maison Dior dans son magazine.

Imaginée par Kris Van Assche et shootée par Willy Vanderperre, la campagne illustre admirablement l’esprit à la fois intemporellement chic et rebelle qui habite l’Homme Dior avec des emprunts à l’univers du skate et punk mais également à la « street culture ».

Pour le rappeur d’Harlem, qui a toujours montré un fort intérêt pour le monde de la mode, c’est un accomplissement de plus dans ce milieu qui semble peu à peu lui ouvrir ses bras. En effet, après sa collaboration dans le renouveau de Guess l’année dernière, et une autre présentée cette semaine avec le designer J.W. Anderson, Rocky affirme ses ambitions en tant que designer.

Pour la Maison, qui reste pour l’instant sans directeur créatif suite au départ de Raf Simons en 2015, le choix de Rakim Mayers première égérie de couleur est historique. Après l’annonce d’une collection de lunettes de soleil en collaboration avec Rihanna, la nouvelle semble faire écho au discours d’acceptation de Beyoncé au CFDA FAshion Icon Award prononcé il y a quelques jours.

“Y’all are fairy godmothers, magicians, sculptors, and sometimes even our therapists. I encourage you to not forget this power you have or to take it lightly. We have the opportunity to contribute to a society where any girl can look at a billboard or magazine cover and see her own reflection.” (À vous fées marraines, magiciens, sculpteurs et même quelques fois thérapeutes. Je vous encourage à ne pas oublier ou sous-estimer votre pouvoir. Se présente à nous l’opportunité de contribuer à l’établissement d’une société dans laquelle chaque fille, femme pourra regarder un panneau publicitaire ou une couverture de magazine et s’y reconnaître.)

Je vous laisse avec les images de la campgne rendue publique hier, n’hésitez pas à partager vos impressions.

 

 

NikeLab x Olivier Rousteing

Pour sa première collaboration en nom propre, Olivier Rousteing a décidé de s’associer au géant du sportswear, Nike. Annoncée ce matin via le compte Instagram du designer, la collection s’intitule « NikeLab x Olivier Rousteing : Football Nouveau ».

 

Football Nouveau from NIKELAB on Vimeo.

Floquée du blason OR pour Olivier Rousteing, la collection s’inspire d’une part du style adopté en dehors du terrain par les footballeurs professionnels tels que Cristiano Ronaldo, muse et inspiration de la ligne; et d’autre part de l’esthétique hip-hop et glamour du jeune directeur artistique de Balmain avec des coupes élégantes et des touches de doré. On y retrouve des pièces telles que la veste NikeLab N98 x OR pour femmes et hommes  et quatre paires de trainers aux accents dorés: Footscape Magista, Free Mercurial Flyknit, Roshe Tiempo VI et Free Hypervenom 2.

La collection devrait être rendue disponible le 2 juin prochain sur nike.com/nikelab et dans certains magasins NikeLab. Elle précèdera donc la collection  » NikeLab x Riccardo Tisci: Training Redefined », annoncée plus tôt dans l’année et qui sera disponible au public à partir de juillet 2016, les deux collaborations faisant partie du projet NikeLab’s Summer of Sports de la marque au swoosh.

Retrouvez les images de la campagne photographiée par Nick Knight sur l’Instagram du créateur @olivier_rousteing.

 

Fondation Louis Vuitton & Daniel Buren

              Depuis le 11 mai dernier, La Fondation Louis Vuitton s’est vue habillée de couleurs par l’artiste français Daniel Buren. Peintre et sculpteur de renom international, il s’est  illustré pour ses oeuvres in situ et l’utilisation de son « outil visuel » ( des bandes verticales blanches et colorées de 8,7 cm de large).

Aujourd’hui, c’est dans le cadre de l’oeuvre temporaire intitulée « L’Observatoire de la lumière » qu’il investit la Fondation. Conçue en collaboration avec Frank Gehry, l’architecte du bâtiment, l’oeuvre est constituée de douze voiles faites de 3600 verres et recouvertes de filtres constitués de bandes alternativement blanches et vides, espacées à distance égale, et axées perpendiculairement au sol. Cette robe de couleurs évoluera selon les heures et les saisons jouant ainsi avec projections, reflets, transparences et contrastes aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

« Daniel Buren a conçu un projet grandiose, pertinent et enchanteur, fruit d’un dialogue véritable avec Frank Gehry et son bâtiment. Son oeuvre répond magnifiquement à l’architecture dans la continuité d’un travail, initié dès les années 1970, où se croisent couleurs, transparence et lumière » ; tels sont les mots de Bernard Arnault, Président de la Fondation Louis Vuitton.

              En parallèle de l’oeuvre, sont organisées des activités telles que le BurenCirque où seront données trois représentations du nouveau spectacle « 3 fois un autre Cabanon » les 2, 3 et 4 juin prochain. Le projet, pluridisciplinaire, vise à réunir des talents du monde entier amenés à interagir avec les installations de Daniel Buren. Pour les plus jeunes, l’atelier « L’attrape-lumière » est également mis en place pour les enfants de 6 à 10 ans. En transformant la Fondation en kaleïdoscope géant, l’atelier poussera nos chères têtes blondes à l’expérimentation au travers de jeux de transparence, d’opacité et de couleur.

Je vous laisse avec des photos partagées par des visiteurs que vous pourrez retrouver grâce aux hashtags #burenflv et #observatoryoflight.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Playlist de la semaine #1

         Serait-il possible de commencer cette aventure et cette semaine mieux qu’en musique? Je ne pense pas mon cher Dupont. Je dirais même mieux, je pense que cela est impossible cher Dupond.

Trêve de plaisanterie franco-belge, la playlist de cette semaine regroupe des pépites tirées des dernières sorties d’albums.

                Histoire de commencer paisiblement, on débute avec la mélancolie de James Blake et le prenant « Cruel Intentions » de JMSN. Place ensuite au hip-hop avec la nouvelle mixtape de Young Thug, Slime Season 3 et le très attendu quatrème opus de Drake, Views. Enfin, pour arriver au travail dans un petit déhanché, on conclut sur deux morceaux provenant de l’excellent premier album de Kaytranada, 99,9%. Craig David, qui multiplie depuis quelques mois reprises et featurings, s’invite d’ailleurs sur Got It good pour notre plus grand plaisir. Un come-back serait-il à prévoir pour le crooner anglais?

                   En attendant que nos détectives belges préférés élucide ce mystère, je vous laisse avec ces petits bijoux auxquels s’ajoutent un bon classique old school ainsi qu’un morceau courtoisement « ratchet ».

On n’hésite surtout pas à partager, donner son avis ou quelques recommandations.

Du love, de la bonne vibe & dab.